>
Archives

Samedi Sexy

Cette catégorie contient 8 articles

All about that bass: La nouvelle obsession de la pop culture pour les gros postérieurs (-18)

ALL-ABOUT-THAT-BASS-LA-NOUVELLE-OBSESSION-DE-LA-POP-CULTURE-POUR-LES-GROS-POSTERIEUR (3)Un sujet à priori sulfureux. Cependant, vu le degré de tolérance auquel les médias nous ont menés aujourd’hui il se pourrait que cette introduction soit déjà ringarde. Alors j’en vois qui se disent déjà: <<Pff ! Je vois pas pourquoi cet article est interdit aux moins de 18 ans. C’est vraiment un coincé ce type>>.Eh bien, si vous êtes de ceux là n’ayez crainte, vous n’êtes pas des pervers (ou peut être que vous l’êtes, après tout je peux pas savoir), vous êtes juste bien ancrés dans votre époque. A l’ère ou les jeunes garçons regardent leur première vidéo érotique à onze ans, l’âge des premiers rapports sexuels des jeunes filles est descendu à 13 ans et les films et jeux vidéos tous publics sont de plus en plus violent, il devient effectivement très difficile de heurter les sensibilités. Dans tous les cas ce n’est aucunement l’objectif de ce post, mon intention étant uniquement de partager ma réflexion sur ce fait de société qu’est devenue l’obsession pour les grosses fesses dans l’industrie musicale, au-delà de la culture hip hop.

PS : A l’attention de la gente masculine: S’il vous plait les gars, essayez quand même de lire les écrits entre les images d’illustration. On se connait 😉

ALL-ABOUT-THAT-BASS-LA-NOUVELLE-OBSESSION-DE-LA-POP-CULTURE-POUR-LES-GROS-POSTERIEUR (1)

D’où vient cette obsession ?

Il ne serait pas idiot de faire le lien avec l’avènement du « twerk » dont voici la définition Wikipédia :

« Le twerk, de l’anglais twerking, est une danse qui incite à l’acte sexuel. Le danseur — généralement une femme — secoue ses fesses d’une manière sexuellement provocante, alors qu’elle est dans une position accroupie. Cette danse est une variation du mapouka et du soukous, danses de Côte d’Ivoire, du Congo et d’Haiti. Depuis la fin des années 1990, elle a été associée à la Bounce music du Dirty South et a été diffusé par l’intermédiaire de vidéos de hip-hop grand-publics et des sites populaires de partage de vidéo-clips depuis le milieu des années 2000. »

L’une des particularités de cette danse est que sans être un pré requis, il est répandu que posséder un postérieur fourni est nécessaire pour une bonne prestation (ouais dites ça à Miley). Et en 2013 tout le monde s’est essayé au twerk (et Miley qui s’entête). Cela a eu pour effet que le postérieur était au centre de toutes les attentions. On ne saurait donc ignorer l’influence qu’a eue cette danse sur la perception du derrière féminin. Mais à coté de ça ce dernier a eu des ambassadrices de poids (sans mauvais jeu de mot bien sur 😉 ).


Nicki Minaj

ALL-ABOUT-THAT-BASS-LA-NOUVELLE-OBSESSION-DE-LA-POP-CULTURE-POUR-LES-GROS-POSTERIEUR (7)

Depuis son arrivée sur la scène en 2007, le royal postérieur a fait couler beaucoup plus d’encre que sa musique. Disproportionné, sexy, fake, bankable, etc, tout a été dit à son sujet et c’est loin d’être terminé. Il nous a été servi à toutes les sauces depuis « Massive attack », le premier single de son premier album jusqu’à son plus récent single « Anaconda » qui sample « Baby got back » de Sir Mix-a-Lot. Et témoignage de l’évolution des mœurs, le clip de « Baby got back » sortit en 1992 ne présente pas de filles avec des fesses aussi rebondies que celles dont il est question dans les lyrics de la chanson. Il aurait été complètement censuré à cette époque sinon (les gars on remercie Dieu d’être vivant en 2014 ?). Quoi qu’il en soit, le succès de Nicki Minaj a indéniablement contribué à décomplexer la femme afro américaine dont les formes généreuses ont longtemps été l’objet de ridicule. Difficile à concevoir pour un camerounais? Et pourtant cela se comprend aisément quand on tient compte du fait qu’elle évolue dans une société ou les standards de beauté font l’apologie du corps svelte pouvant entrer dans un jean taille 34. Sans être la première (Jennifer Lopez, Beyonce), la démesure de Nicki Minaj a énormément boosté l’acceptation par l’Amérique blanche des formes généreuses de la femme noire. Serait-ce le moment propice pour Majoie Ayi de s’exporter aux USA ?

Majoie Ayi

Majoie Ayi



Butt is the new boobs

ALL-ABOUT-THAT-BASS-LA-NOUVELLE-OBSESSION-DE-LA-POP-CULTURE-POUR-LES-GROS-POSTERIEUR (4)

On assiste progressivement à une inversion des standards de beauté. Le culte de la minceur a de moins en moins d’adeptes. Ce message de personnalités influentes qui a longtemps été celui de l’acceptation de son corps tel qu’il est, l’acceptation de ses rondeurs ou absence de formes est aujourd’hui détourné aux mêmes fins que ce contre quoi il s’est tant battu par le passé. Aujourd’hui la minceur est de plus en plus marginalisée et au lieu de célébrer leur généreux postérieur, nombreuses sont celles qui disent <<Fuck the skinny bitches in the club>> comme Nicki Minaj dans « Anaconda ». La balance ne s’équilibre pas, elle penche seulement de l’autre coté. Heureusement ou malheureusement, l’impact qui bien qu’étant important sur la culture afro américaine est encore minime dans les suburbs américains. Quoique, un petit tour sur Vine tend à montrer que ce n’est qu’une impression. Cette tendance est sans surprise visible dans les rues de Douala, qui a toujours été particulièrement sensible à la culture américaine en comparaison à d’autres villes du Cameroun. La paire de leggings est devenue une seconde peau ici. Serait-ce pour cela qu’une loi a été passée il ya quelque mois sanctionnant les tenues féminines indécentes ? Hmm… Ceci étant, la femme noire étant généralement dotée de formes généreuses, il est d’avantage question pour les femmes camerounaises d’être fières de leur corps que de s’arrimer à un quelconque standard. Je pourrais dire la même chose au sujet des femmes afro américaines s’il n’était pas chose courante pour elles d’avoir recours à des butt shots.

La chanteuse de Rnb K Michelle a admit avoir eu recours à la chirurgie

Des célébrités telles que la chanteuse de Rnb K Michelle et Tameka « Tiny » Harris, la femme de TI ont admis avoir eu recours à la chirurgie

 

 Les butt shots sont des injections et implants auxquels un nombre grandissant de femmes a recours dans le but d’augmenter la taille de leur derrière. Cette nouvelle dictature de la beauté pousse ces dernières à souvent se mettre en danger car pour arriver à leur fins elles vont jusqu’à se faire opérer au noir, nombre de ces injections étant illégales. On pourrait croire que ce sont les femmes blanches qui rêvent de ressembler à Kim Kardashian qui constitueraient la clientèle majoritaire de cette pratique mais ce n’est pas le cas. La demande en buttshots est plus forte au sein de la communauté afro américaine. Well, je peux affirmer sans trop me tromper que le résultat est souvent désastreux. Moguldom Studios a d’ailleurs réalisé un documentaire très divertissant mais néanmoins assez pertinent sur le sujet et dont voici le trailer.

ALL-ABOUT-THAT-BASS-LA-NOUVELLE-OBSESSION-DE-LA-POP-CULTURE-POUR-LES-GROS-POSTERIEUR (2)

Dans une autre mesure nos sœurs africaines ne sont pas à l’abri de cette recherche du postérieur arrondi. Il y en a des remèdes miracles qui circulent sur Facebook et qui promettent la lune aux jeunes femmes. Il a même été une pratique courante chez les femmes en République Démocratique du Congo de s’administrer le cube Maggi par voie anale afin de grossir leurs fesses. Comme dirait la patronne Céline Fotso : Wanda XXL O_o.

ALL-ABOUT-THAT-BASS-LA-NOUVELLE-OBSESSION-DE-LA-POP-CULTURE-POUR-LES-GROS-POSTERIEUR (5)


La récupération par les artistes

ALL-ABOUT-THAT-BASS-LA-NOUVELLE-OBSESSION-DE-LA-POP-CULTURE-POUR-LES-GROS-POSTERIEUR (6)

L’expression « Sex sells » n’a jamais mieux porté son nom qu’aujourd’hui. Les clips hip hop restent fidèles à leur réputation avec des tas de « biatchs »en strings qui se frottent inlassablement aux rappeurs. Dans le rnb tous les prétextes sont bons pour Trey Songz de tomber la chemise tandis que les Rihanna et autres Beyonce ondulent à moitié nues devant les caméras en ne se cachant qu’à l’aide d’un pseudo féminisme que seuls les aveugles arrivent à voir. Les maisons de disque ont compris que le postérieur proéminent n’avait plus d’attrait uniquement pour les adeptes de la culture black américaine mais que de jeunes blancs en pleine puberté bavaient devant la plastique de Nicki Minaj. Alors oui je sais, ce nom revient énormément depuis le début de cet article mais que voulez-vous ? C’est elle le moteur de ce mouvement. Rendons à Nicki ce qui est à Nicki. Pas étonnant alors que le bas du dos soit devenu le centre de toutes les attentions. Il n’ya qu’à passer en revue les clips vidéos de ces 12 derniers mois pour s’en rendre compte. Même la mère Jennifer Lopez a décidé de surfer sur la vague. Elle a surement béni le ciel de se voir servir comme ça sur un plateau un moyen de refaire parler de sa musique. Résultat, à 44 ans elle nous propose « I luh ya papi » et l’explicit « Booty » featuring la nouvelle sensation hip hop Iggy Azaelia, australienne d’origine et tout aussi bénie niveau booty.

Iggy Azaelia

Maintenant on pourrait s’interroger : Cette récupération par les artistes est-elle dangereuse pour la musique? Ma réponse est tout simplement non. Il a toujours existé des artistes-produits marketés comme étant des objets sexuels et il en existera toujours. Les maisons de disque appuient sur la corde qui atteint le plus large public et on a beau considérer ces compagnies comme étant vénales et sans scrupules, le fait reste que pour elles c’est juste du business. Sans enlever la responsabilité artistique de ces stars, je suis plus d’avis que c’est à l’auditeur lui-même d’éduquer son oreille. Le pouvoir n’est pas entre les mains des professionnels de la musique mais dans celui du public. Maintenant est-ce dangereux pour la perception de la femme dans la société ? Sommes-nous en pleine régression dans le combat contre la femme-objet ? A vous de vous faire votre propre idée. Pour ma part je reste « All about that bass ».

C.Otse qui vous l’a dit…

Samedi sexy: Dawn Richard

Fraichement débarquée de son deal avec Bad Boy Records, l’ex danity Kane est prête à voler de ses propres ailes. C’est donc sa carrière solo sous le bras que Dawn se lance dans la course des chanteuses Rnb. La section mode de Regard Magazine de ce mois lui est destiné. L’occasion pour moi de constater que la jeune demoiselle mérite largement d’être la vedette de ce samedi sexy. En bonus vous avez aussi son tout premier clip. Vous pourrez pas dire que je vous offre jamais rien.



C.Otse qui vous l’a dit…

Samedi sexy: Lance Gross

Ladies, this one is for you. Pour celles qui ne savent pas qui est Lance Gross je n’ai qu’une chose à dire : réfléchissez mieux, vous avez surement déjà aperçu son visage. En 2010 il était à l’affiche du film Our family wedding aux cotés de Forest Whitaker. Il a fait aussi des apparitions dans un bon nombre de clips de stars du rnb telles que Rihanna « If It’s Lovin’ That You Want, Mariah Carey, Letoya Luckett « Not Anymore », T.I. « Got Your Back », Angela Simmons, Kelis, Mary J. Blige, Tyra B., Kirk Franklin et Solange Knowles et  est actuellement à l’affiche de la sitcom Tyler Perry’s House of Payne.

C.Otse qui vous l’a dit …

Samedi Sexy : Kelly Rowland

Ce matin en ouvrant mon ordinateur ( oui parce que je l’ai jamais éteint depuis la première fois que je l’ai branché ) je suis tombé sur un article paru sur le site de madamenoire.com et traduit par sochoklate.com . Il s’agit en fait comme l’article le stipule d’un article  » issu du site Madame Noire qui publie dans sa catégorie : Ask a Smart Brotha les questions ‘’existentielles’’ des femmes, auxquelles un homme répond.  » Lisez l’article ici . Je ne vais pas rentrer dans le débat parce qu’il faut avouer que le gars a très bien répondu ( haha ,dans sa face la raciste ! ) mais ça m’a juste donné envie de rendre hommage à la beauté noire foncé ce samedi .alors … Kelly Rowland ladies and gentlements .

       

C.Otse qui vous l’a dit …

Article similaire : Samedi sexy : Nicki Minaj

Samedi sexy : Nicki Minaj

Well , well , well … Qu’est-ce qu’on a là ? La first lady de Young Money , la barbie en chef : Ms Nicki Minaj .

S’agissant de son style vestimentaire il me semble évident que Nicki a au fil de sa jeune carrière mené une compétition silencieuse avec la pop lady in charge Lady Gaga .Je peux dire avec certitude que c’est justement ce que je déteste chez elle ( et par ricochet je n’apprécie Lady Gaga que très moyennement ) mais il y a un big MAIS .Selon vous comment après tant de tenues aussi extravagantes que de mauvais goût , de perruques oranges et de grimaces répétées la jolie Nicki reste dans les coeurs de ses fans et même non fans ? C’est grâce à son derrière pardi ! Je peux vous assurer qu’avec un derrière pareil on vous pardonnerait même le meurtre de vos parents ( si si , essayez pour voir ) . Bon oui , je sais que c’est plutôt réducteur de penser de la sorte mais entre nous , vous savez que c’est vrai . Artistiquement elle est au point , y a rien à dire je suis fan , mais je ne crois pas qu’elle ai eu plus de succès auprès du public que ses fesses ( la compétiton est dans ton dos Nicki ).  D’ailleurs tout a été dit ( ou presque ) au sujet de ce fameux fessier impressionnant :Faux , vrai , moche , sexy , etc … La vraie question au final se pose alors : Ya – t il quoi que ce soit de mauvais à se faire refaire une partie de son corps parce que moi , du moment que c’est beau …

C.Otse qui vous l’a dit …

Samedi sexy : Rihanna

Ce Samedi sexy est reservé à Rihanna…Point barre…. Ya tellement de polémiques à son sujet que je préfère ne rien entamer ici et vous laisser le soin de vous exprimer librement .

C.Otse qui vous l’a dit …

Samedi Sexy : Gabrielle Union

Pour moi c’est une évidence , Gabrielle Union=Sexy ! A l’heure ou nos soeur noires cherchent à tous prix à eclaircir leur peau par des moyens plus que douteux , #Ahem Vybz cartel #Hum,désolé j’avais un chat dans la gorge, notre chere Gabrielle forte de son teint chocolat foncé vient piétiner vos divers préjugés : I’m dark skinned and i’m proud of that !! Je me suis toujours demandé pourquoi elle n’a pas choisi une carrière de mannequin au lieu d’être actrice . Ceci dit elle s’en sort quand même plutôt bien et je dois avouer que j’ai adoré Daddy’s little girl . Gabrielle union est donc la star de ce Samedi Sexy .

C.Otse qui vous l’a dit …

Samedi Sexy : Zoe Saldana

Il est vrai que je penche plus pour les filles avec des formes comme il faut et là ou il faut et que j’accroche pas trop aux filles très minces mais Zoe Saldana a un charme auquel il est difficile de résister . Ce regard et cette bouche font qu’elle mérite définitivement d’être à l’affiche de ce samedi sexy .

C.Otse qui vous l’a dit …

C.twitter